L'impact des frais sur la performance

Mon père est un investisseur traditionnel. Il investit dans des fonds actifs par l’intermédiaire de sa banque, payant des frais qui peuvent atteindre 2 % par an. J’ai essayé de le convaincre de l’importance de minimiser ses frais, mais bon, à son âge, il fait ce qui a déjà marché pour lui et n’est pas très ouvert aux nouvelles idées…

Il y a peut-être quelqu’un dans cette communauté qui paie des frais élevés qui pourrait bénéficier de cette information, c’est donc pour cette personne que j’écris ces lignes.

Les honoraires sont-ils vraiment si importants ? Heureusement, je n’ai pas à répondre à cette question, car Vanguard l’a déjà fait pour moi 1.

Imaginez que vous ayez 100 000 euros d’investissement. S’ils rapportent 6 % par an pendant les 25 prochaines années, sans frais ni commissions, vous vous retrouverez avec environ 430 000 euros.

Si, en revanche, vous payez 2 % par an de frais, vous n’aurez plus que 260 000 euros environ après 25 ans. Les 2 % que vous payez chaque année effacent près de 40 % de la valeur finale de votre compte. 2 %, ça ne semble plus si petit, n’est-ce pas ?

image

3 « J'aime »

Hello l’équipe finary a fait une vidéo à ce sujet et tu as la partie insight qui te montre cela

C’est effectivement exactement ce que nous montrons dans Insights, et ce que j’explique dans cette vidéo.

Si ton père s’inscrit sur Finary, il verra l’impact sur 30 ans. Et les chiffres parlent d’eux mêmes :wink:

Le sujet est très intéressant, parce qu’au-delà des frais, il faudrait en fait considérer la performance du fond. Je parle bien d’un fond, et non d’un ETF.

En effet, les frais sont en général (pas toujours vrai mais en général) liés à une bonne performance.

Alors, vaut-il mieux réduire ses frais pour acheter des ETF et avoir des perfo « moyennes » ou bien payer un peu de frais pour (la possibilité) de meilleures performances ?

1 « J'aime »

Le souci principal des fonds qui marchent bien, c’est qu’ils attirent beaucoup de nouveaux capitaux. Du coup, le gérant doit déployer plus d’argent a ne peut plus bénéficier des inefficiences de marchés dont il tirait profit auparavant. C’est pour cela que les meilleurs gérants d’une année sont souvent les pires de l’année suivante.

La difficulté est de trouver le gérant qui va battre le marché pendant 30 ans de suite. Sur la majorité des indices, il y en aura <5%, voir <1%. Autant dire que la probabilité est quasi nulle de choisir le bon.

2 « J'aime »

Cela veut-il dire que la gestion active est inutile ? Du moins pour les particuliers ?

Choisir le gestionnaire qui va surpasseer le marché à long terme, c’est comme jouer à la loterie. Généralement, les fonds actifs sont moins performants que les fonds à coût réduit.

La gestion active est-elle inutile ? Eh bien, je ne dirais pas cela. Après tout, quelqu’un doit payer les salaires des banquiers :-). Mais pour les particuliers comme nous, il est de loin préférable d’investir dans des fonds passifs à faibles frais.

La gestion active peut être utile dans les marchés inefficients : crypto, small cap, marchés émergents, le non côté.

Pour tout le reste, je pense que la gestion passive est largement suffisante !

Merci de vos réponses ! :slightly_smiling_face: