Reits vs SCPI

Hello !
J’ai pas mal de SCPIs, dans lesquelles j’ai investi par mon CGP. Avec un peu de recul et venant de découvrir les Reits, je me demande quel est l’avantage réel des SCPI. Je me suis fait un petit +/- :

SCPIs
Pour :

  • France/Europe
  • Financables par prĂŞt
  • DĂ©membrement possible
  • Rendement autour de 5%, risques limitĂ©s
  • Loyers tous les trimestres

Contre :

  • Frais du CGP (>10%)
  • Frais d’entrĂ©e ne rendant la sortir intĂ©ressante qu’à horizon 5-8 ans.
  • LiquiditĂ© faible
  • Paperasse administrative

Reits
Pour :

  • Aussi liquide qu’une action classique
  • Loyers tous les mois ou tous les trimestres sous forme de dividendes
  • Pas de paperasse
  • Frais faibles (principalemen transac, selon broker)

Contre :

  • Sensible Ă  l’état des marchĂ©s financiers
  • Non financable par prĂŞts
1 « J'aime »

Bonjour,

je pense que dans ce comparatif il faudrait également ajouter la fiscalité qui n’est pas la même entre SCPI et REIT et grève plus ou moins fortement les gains aussi bien en revenus qu’en plus-value.

Il faudrait distinguer les SCPI défiscalisantes des SCPI de rendement.

On peut pallier certains inconvénients des SCPI en les plaçant dans une AV ce qui procure un avantage fiscal et successoral mais réduit le choix et augmente les frais.

Ce n’est pas simple comme comparaison car beaucoup de paramètres « personnels » interviennent : taux marginal d’imposition, existence d’un déficit fiscal sur un autre bien, abattements qui dépendent des durées de détention, montant emprunté et intérêts à déduire,…

Au final, il est donc utile de s’entourer des conseils d’un spécialiste à condition qu’il soit neutre ou peut-être un système expert développé par Finary pour débrousailler avant de choisir le meilleur scénario ?

Cordialement Jean-Louis

1 « J'aime »

On peut aussi se poser la question de la corrélation du marché action.
Les REITS sont elles vraiment decorrellées du marché boursier et auquel cas quel est l’intérêt d’investir dans des SCPI ?
Si c’est vraiment dans un but de diversification est ce que les REITS répondent à ce besoin ?
Je me pose personnellement cette question et j’arrive pas à y répondre.
REITs ou SCPI ??

Bonjour,

le marché immobilier est un secteur que l’on peut diviser en sous-secteurs comme l’immobilier d’habitation, de bureaux, de centres commerciaux, d’hôtels & restaurants, de tourisme, … et il y a des REITs pour chacune de ces catégories d’immobilier.

Si l’on fait une analyse par sous-secteur immobilier, on constate sans surprise que l’immobilier d’une catégorie professionnelle donnée est très corrélé au dynamisme de ce secteur professionnel et donc aux actions de ce domaine. Ainsi l’action URW et les REITs/SCPI de centres commerciaux ont pris de plein fouet la crise COVID19 tout comme le secteur du tourisme, amplifiant la chute des indices boursiers. Alors que l’immobilier d’habitation a continué à bien se porter malgré la crise parce que recherche de surfaces plus grandes, de balcons & jardins, …

L’immobilier d’habitation constitue donc une bonne diversification par rapport aux indices boursiers qui eux en contiennent très peu.

Si on remonte au début des années 2000, l’éclatement de la bulle « internet » a préservé l’immobilier d’habitation qui a continué sa hausse, constituant bien une valeur refuge.

Cordialement Jean-Louis

1 « J'aime »

Merci pour cette réponse, je n’avais pas vu que @warrenb avait mis dans les points négatifs la sensibilité des Reits aux marchés financiers.

Quand je comparais les Reits aux SCPI et aux marchés financiers je prenais les ETF et le résidentiel ne représente que 15% de l’ETF.
Secteur par secteur je n’ai pas analysé effectivement donc je n’avais pas vu que le secteur résidentiel résistait mieux à certaines crises que les secteurs plus directement liés aux marchés financiers.

Finalement je perds un peu l’intérêt de l’investissement passif d’un ETF capitalisant si je dois choisir mes Reits pour avoir une décorrélation forte des marchés financiers.

« Contre (REITS) : * Non financable par prêts » → Vous pouvez très bien souscrire un crédit consommation pour financer son achat. En cherchant bien, on trouve des organismes qui proposent moins de 2% de taux d’intérêt sur des crédits conso. d’une durée de 5-6 ans